Actualités - Aktuell

Un volontaire INTERREG chez RARENET !

 

FS

Après avoir terminé ma licence, j’étais à la recherche d’un nouveau défi. J’avais envie de consacrer du temps à un projet intéressant et enrichissant. Quand j’ai entendu parler du Corps européen de solidarité, un programme de l’Union Européenne dont l’objectif est de mettre en contact des candidats volontaires et des organisations qui aident des communautés et personnes en Europe, je me suis tout de suite inscrit. Quelques semaines plus tard, j’étais contacté par Interreg Volunteer Youth (IVY), une nouvelle initiative qui sert de médiateur entre des projets transnationaux et interrégionaux et des candidats volontaires. Ils m’ont parlé de RARENET et m’ont demandé si j’étais éventuellement intéressé par un volontariat là-bas. Travailler pour un projet franco-allemand au service de patients atteints de maladies rares tout en ayant l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences… J’ai tout de suite su que l’expérience me tentait !

Me voici donc maintenant à Strasbourg, faisant mes premiers pas dans le monde RARENET. Durant les six prochains mois, je vais soutenir le projet dans sa communication et lors des évènements auxquels il participe. L’objectif final est l’organisation d’une manifestation à l’occasion de la Journée internationale des maladies rares, qui aura lieu le 28 février 2018. Je suis content d’avoir l’opportunité de passer ces quelques mois au service d’une organisation européenne et de patients souvent désavantagés. J’espère avoir une expérience enrichissante et pouvoir apporter ma pierre à l’édifice

 

Impression

 

21 septembre 2017|Equipe, Non classé|

RARENET participe aux Science Days à Europa-Park!

Science Days

Sourire franco-allemand :

un parcours qui va vous plonger au cœur du monde des maladies rares et du travail des hôpitaux/centres de recherche du projet européen RARENET grâce à plusieurs activités !

Faites l’expérience d’une visite dans un cabinet dentaire en tant que patient souffrant de handicap avec le stand HANDICAP’ABLE. Apprenez-en plus sur les maladies bucco-dentaires et auto-immunes rares en participant à des activités ludiques et pédagogiques. Découvrez le travail de recherche de l’extraction d’ADN salivaire au diagnostic et apprenez-en plus sur la création de notre biobanque. Venez aux Science Days à Europa-Park pour en apprendre plus sur RARENET et les maladies rares !

 

QUAND ?

les jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21 octobre 2017

de 9:00 à 17:00

 

OÙ ? 

Stand RARENET dans l’Arena

Europa-Park-Straße 2

77977 Rust

Allemagne

www.science-days.de

 

6 septembre 2017|Evénements|

Prothèse implantoportée en denture mixte chez l’adolescent atteint de maladies rares

2017 / Français – Réalités Cliniques 2017. Vol. 28, n°3 : pp.221-230

 

F. Clauss, JC. Dahlet, V. Vogt, T. Siebert, A. Bloch-Zupan, F. Obry, MC. Manière

 

« Les oligodonties correspondent à une anomalie du développement dentaire caractérisée par une importante variabilité clinique et doivent faire l’objet d’une prise en charge multi-disciplinaire. La mise en place précoce d’implants symphysaires sous-prothétiques en cours de croissance, à partir de l’âge de 6 ans, est indiquée et a fait l’objet d’un avis favorable de la Haute Autorité de Santé en 2006. Les principaux paramètres diagnostiques à considérer sont la sévérité du phénotype, la distribution des agénésies dentaires, la maturité squelettique et les caractéristiques morphologiques et dimensionnelles du site implantaire symphysaire. Le bilan pré-implantaire intègre un examen clinique et d’imagerie sectionnelle de type CBCT, avec reconstructions tridimensionnelles et simulation implantaire assistée par ordinateur. Les spécificités chirurgicales sont une intervention sur un os en cours de croissance et caractérisé par une hypotrophie osseuse et, dans certains cas, une hypercorticalisation, à l’origine de difficultés chirurgicales. Les mini-implants peuvent être utilisés dans les cas d’hypotrophie osseuse marquée. Un suivi rigoureux de l’ostéointegration est nécessaire, car des complications comme un enfouissement implantaire ou une modification de l’axe implantaire liée à la croissance ont été observées. Le protocole prothétique consiste en réalisation de prothèse adjointe mandibulaire implanto-stabilisée jusqu’à la fin de la croissance, évoluant en prothèse fixée supra-implantaire dès la maturité squelettique atteinte, après la mise en place d’implants supplémentaires en secteurs latéro-postérieurs mandibulaires et d’implants maxillaires. »

1 septembre 2017|Articles scientifiques|

Evolutionary analysis Predicts Sensitive Positions of MMP20 and Validates Newly- and previously-Identified MMP20 Mutations Causing Amelogenis Imperfecta

2017 / English – Frontiers in Physiology 2017; 8: 398

 

Gasse B, Prasad M, Delgado S, Huckert M, Kawczynski M, Garret-Bernardin A, Lopez-Cazaux S, Bailleul-Forestier I, Manière MC, Stoetzel C, Bloch-Zupan A, Sire JY.

 

« Amelogenesis imperfecta (AI) designates a group of genetic diseases characterized by a large range of enamel disorders causing important social and health problems. These defects can result from mutations in enamel matrix proteins or protease encoding genes. A range of mutations in the enamel cleavage enzyme matrix metalloproteinase-20 gene (MMP20) produce enamel defects of varying severity. To address how various alterations produce a range of AI phenotypes, we performed a targeted analysis to find MMP20 mutations in French patients diagnosed with non-syndromic AI. Genomic DNA was isolated from saliva and MMP20 exons and exon-intron boundaries sequenced. We identified several homozygous or heterozygous mutations, putatively involved in the AI phenotypes. To validate missense mutations and predict sensitive positions in the MMP20 sequence, we evolutionarily compared 75 sequences extracted from the public databases using the Datamonkey webserver. These sequences were representative of mammalian lineages, covering more than 150 million years of evolution. This analysis allowed us to find 324 sensitive positions (out of the 483 MMP20 residues), pinpoint functionally important domains, and build an evolutionary chart of important conserved MMP20 regions. This is an efficient tool to identify new- and previously-identified mutations. We thus identified six functional MMP20 mutations in unrelated families, finding two novel mutated sites. The genotypes and phenotypes of these six mutations are described and compared. To date, 13 MMP20 mutations causing AI have been reported, making these genotypes and associated hypomature enamel phenotypes the most frequent in AI. »

Read the article: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5469888/

14 juin 2017|Articles scientifiques|

Hypophosphatasie : atteintes buccale et dentaire

2017 / Français – Archives de Pédiatrie 2017

 

A. Bloch-Zupan, F. Vaysse

 

« Les anomalies dentaires sont présentes dans toutes les formes de l’hypophosphatasie (HPP), de la plus sévère à la plus modérée dite « odontohypophosphatasie ». Elles sont définies par l’âge d’apparition des premiers symptômes. Ces anomalies touchent tous les tissus minéralisés de la dent, à savoir : l’émail, la dentine, le cément et l’os alvéolaire selon un gradient proportionnel à la sévérité de la maladie. La perte précoce de dents temporaires avant l’âge de 3 ans, puis éventuellement de dents permanentes, liée à une anomalie du cément, tissu permettant l’attachement de la dent à l’os alvéolaire, est l’anomalie la plus fréquente. Cette perte des dents est un signe diagnostique très important à reconnaître. Les patients atteints d’HPP nécessitent une prise en charge bucco-dentaire adaptée en coordination avec les centres de référence et de compétence. Ces signes bucco-dentaires et leur prise en charge sont encore mal connus ; le recensement de ces anomalies et leur traitement dans un registre sont indispensables à une amélioration de la prise en charge et de la santé bucco-dentaire des patients. »

Lire l’article: http://hypophosphatasie-info.fr/hypophosphatasie-atteintes-buccale-et-dentaire

Symposium 2017

Notre prochain symposium aura lieu les mardi 25 et mercredi 26 avril 2017 à l’hôpital universitaire de Fribourg-en-Brisgau (Universitätsklinikum Freiburg). Les conférences se dérouleront en intégralité en langue anglaise.

Retrouvez le programme complet et les informations pratiques pour vous inscrire ici !

20 mars 2017|Evénements|

Rare Disease Day 2017

RARENET a participé à la 10ème édition de la Journée internationale des maladies rares le 28 février 2017

Consacrée cette année à la recherche, cette Journée internationale mobilise particulièrement le projet européen RARENET, dédié à l’information et à la formation au sujet de maladies rares autoimmunes et à manifestations bucco-dentaires, à destination des professionnels de santé, des patients et de leur entourage et du grand public.

Le 28 février, les Filières Santé Maladies Rares SENSGENE et TETECOU et l’équipe RARENET s’associent pour venir à la rencontre des professionnels de santé et du public.

Avec le soutien des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, des stands d’information ont été mis à disposition dans le hall du Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg de 10h à 16h.

Les enseignants-chercheurs et les associations de patients, comme Hypophosphatasie Europe et l’AFL+, étaient présents pour informer le public sur ces maladies mal connues, peu enseignées et qui touchent pourtant des millions de personnes en France et en Europe.

Cette journée est l’occasion de mieux connaître ces pathologies, comment les acteurs de la recherche et de la santé se sont organisés notamment avec les Filières Santé maladies rares et les projets comme RARENET, pour permettre un diagnostic et une prise en charge précoce et facilitée des patients et un accompagnement.

Elle offre aussi l’opportunité de transmettre un message fort : la recherche apporte de l’espoir et change des vies.

Retour en images sur la Journée Internationale des Maladies Rares à Strasbourg: (crédits photo: Christelle Olivès)

1 mars 2017|Evénements|

Rare Disease Day 2017

rdd-logoLa 10ème édition de la Journée Internationale des Maladies Rares aura lieu le mardi 28 février 2017.  A cette occasion, l’équipe du projet INTERREG RARENET s’associe aux Filières Santé Maladies Rares SENSGENE et TETECOU à Strasbourg.

Avec le soutien des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg,  des stands d’information seront mis à disposition dans le hall du Nouvel Hôpital Civil de 10h à 16h. Des membres d’associations de patients seront présents !

14 février 2017|Evénements, Non classé|

Ose la Recherche 2017

« Ose la recherche ! » est un rendez-vous co-organisé par le Vaisseau de Strasbourg et le CNRS : jeunes, scientifiques et parents dans le même Vaisseau ! C’est l’occasion pour des jeunes de 14 à 16 ans d’échanger avec des scientifiques sur des disciplines très diverses, de repartir avec une idée plus précise du quotidien des scientifiques et, pourquoi pas, de se projeter dans ces métiers de la recherche.

Cette année, un enseignant-chercheur du projet RARENET y a participé : Pr. Pauline Soulas-Sprauel. Elle a présenté ses activités aux jeunes, répartis en petits groupes.  Ils ont pu lui poser toutes leurs questions sur son métier et concrètement sur ses projets de recherche autour du lupus, maladie auto-immune rare.

Après ces ateliers, jeunes et parents ont profité d’une pause goûter lors de laquelle RARENET tenait un stand d’information.

Crédits photos : Christelle Olivès

8 février 2017|Evénements, Non classé|

RARENET recrute !

Rarenet recrute un assistant ingénieur dans le cadre du projet Genodent.

Pour en savoir plus, télécharger la fiche de poste.

7 février 2017|Evénements, Non classé|